Vitrine holographique

Accueil Histoires 2017-01-13-hologrammes-ralph-lauren

Un boxeur presque réel

Après un défilé holographique (vidéo ici) à Central Park en 2014, Ralph Lauren récidive avec une réalisation de Cinimod Studio. Celle-ci mets en scène des boxeurs en taille réelle dans la vitrine de la 5ème Avenue de New York .

L'installation offre un effet de profondeur saisissant, avec des plans multiples, des accessoires mis en valeur et un message marketing efficace. Elle repose sur une création artistique audacieuse et sur un assemblage astucieux de technologies. Celles-ci sont en réalité facilement accessibles et nous vous proposons d'en analyser les détails.

C'est peut être l'opportunité d'imaginer la même chose chez vous ?

L'installation complète

Sur ce premier schéma, nous avons représenté la vitrine, vue de haut pour comprendre tous ses élements. La scène se compose d'un premier plan avec le logo Polo Sport. Il servira à afficher les sportifs en mouvement.

Des accessoires bien rééls comme les cordes du ring, le sol et ses lumières, le sac de sport. Le but est d'ancrer l'hologramme dans un cadre réel, tangible, qui va donner tout le relief et la crédibilité de l'installation.

Enfin, des écrans au fond des alcoves, gauche et à droit, pour les infobulles en arrière plan et les personnages en bordure du ring

Le point le plus importance de cette installation, ce sont les deux miroirs centraux. Ceux-ci sont semi-tranparents et permettent donc de superposer les élements des alcoves à droite et à gauche, à l'image centrale diffusée par l'écran.

représentation schématique de l'installation holographique en vitrine par Ralph Lauren sur la 5e Avenue à New York

La solution est très compacte. Toute la profondeur est suggerées par les reflets dans les miroirs centraux.

Les boxeurs au premier plan : une vidéo-projection sur écran

Les boxeurs et le logo “Polo Sport” de l’enseigne sont affichés sur un écran en vidéo-projection par l’arrière (cf. schéma ci-dessus).

La vitrine holographique New Yorkaise Ralph Lauren sans ses miroirs réfléchissants

Sans les panneaux réfléchissants

Derrière les miroirs, se trouve un écran de vidéo-projection (écran principal) sur lequel est diffusée une vidéo. L'image est retro-projetée par un dispositif de forte puissance pour garantir une bonne luminosité de l'hologramme final.

La vidéo-projection est la cause des quelques artefacts visuels que l'on peut voir, avec des "points chauds" sur les couleurs claires.

Toutes les animations de premier plan, les images qui semblent flotter au milieu de la scène et les sportifs en mouvement sont tous affichés de cette manière sur cet écran. Au delà de l'impression de mouvement créée par le réalisateur de la vidéo, on peut se rendre compte que tous leurs gestes sont en fait limité à un plan sur lequel ils se déplacent de gauche à droite.

Le boxeur en arrière plan : un hologramme Pepper’s Ghost

Comment faire apparaitre les cordes du ring derrière l’écran principal ? Grâce à l’installation d’un “Pepper’s Ghost” ! Il s’agit de la technique de création d’hologramme la plus courante. On la retrouve par exemple dans les concerts et les meetings holographiques pour faire apparaitre des personnages sur scènes. La technique est la suivant : un miroir sans teint dissimulé vient refleter l’image du personnage. On voit alors, dans le décor, se superposer le reflet et l’environnement réel. Voilà la magie de l’hologramme !

Les 2 alcôves latérales sont fortement éclairées et contiennent :

Tous ces éléments sont reflétés dans les deux panneaux réfléchissants centraux (cf. schéma ci-dessus) inclinés à 45°.

Sans l'écran principal

Si révèle les alcôves, on peut retrouver tous les éléments présents au second et à l'arrière plan de la scène holographique.

Plusieurs indices de profondeur ont été disséminés pour augmenter encore l'immersion : un sac de sport, les points lumineux au sol synchronisé avec la vidéo, etc. En effet, le Pepper's Ghost conserve la perspective, et par réflexion, ces objets aident le spectateur à situer les plans dans l'espace.

La vitrine holographique de Ralph Lauren à New York, sans son écran arrière

Projection et profondeur

Cette installation est une très bonne utilisation des techniques du Pepper's Ghost, qui utilise bien les atouts de cette technologie, en conjonction avec d'autres éléments, pour pallier à ses limites. L'innovation ici, consiste à utiliser des hologrammes et une rétro-projection, plus classique, pour créer les images à taille humaine. En effet, les images à taille humaine sont très souvent une contrainte technique important pour le Pepper's Ghost. Il faut souvent énormémement d'espace et de recul pour les générer. Ce qui explique pourquoi cette technologie restait plutôt cantonné au monde de la scène.

L'hologramme tire parti des éléments de décors, pour donner une forte impression de profondeur. Le talent de la réalisation de la vidéo est un point central du succès de cette installation. Réalisé par Ralph Lauren eux-même avec beaucoup de soins, le message devient plus authentique et pertinent

Découvrir aussi...

Découvrir d'autres produits