Nausicaa

Accueil Histoires 2018-11-18-nausicaa_extension

Nausicaa, le Monde des Abysses

Dans les abysses de l'Océan, la vie persite. Dans le noir absolu, à des pressions dépassant l'entendement, souvent dans des eaux dépourvues d'oxygènes et de nutriments, des animaux vivent jusque dans les profondeurs les plus basses

Comment montrer au public le foisonnement de cette vie sous-marine, si éloignée de nous, si inacessible, qu'il presque impossible d'en faire l'expérience et de l'observer.

A Boulogne sur Mer, en collaboration avec le service scientifique d'océanographie et d'aquariologie, nous avons installé 3 bornes holographiques dans le Monde des Abysses de Nausicaa pour en présenter ces créatures les plus étranges.

Le monde des Abysses

L'extension de Nausicaa, à Boulogne-sur-Mer, est officiellement inaugurée le 19 Mai 2018 et en fait le plus grand aquarium d'Europe avec un grand bassin de 10 000m3.

Le Monde des Abysses autour du grand bassin traite spécifiquement de la vie dans les grands fonds marins.
Seules des espèces adaptées aux conditions extrêmes qui y règnent peuvent survivre. Calamar vampire, méduses luminescentes ou poisson vipère sont des chasseurs redoutables. Ils ont des gueules énormes, garnies de dents acérées et sont pourvus de grands yeux exorbités. Pourtant, la plupart de ces créatures effrayantes ne dépassent pas les vingt centimètres…

Baudroie abyssale

Le Baudroie est la plus belle pièce de cette collection, elle apparait dans un Iris 32 en haute résolution.

La Baudroie est un poisson d’eau profonde de la famille des Melanocetidae, qui se rencontre dans tous les océans des régions tempérées à tropicales à des profondeurs allant jusqu'à 2 000 m. Ses yeux sont petits et couverts d'une mince couche de peau. Un leurre se trouve à l'extrémité d'une longue épine partant du nez, qui est en fait une modification de la première épine de la nageoire dorsale. L’antenne leurre émet de la lumière grâce aux bactéries luminescentes présentes dans l'organisme de la baudroie. Les specimens de cette espèce peuvent atteindre jusqu'à 20 centimètres.

Illustration : Hologramme de Baudroie, Nausicaa 2018

Schema des dimensions de l'iris 22 pouces

Calamar Vampire

Le calamar vampire aparait dans un Azur, un hologramme à trois faces.

Schema des dimensions de l'iris 22 pouces

Ce calamar à l'aspect monstreux est une espèce de petits céphalopodes vivant dans les abysses de tous les océans tempérés et tropicaux du monde, en réalité totalement innofensif pour l'Homme et qui ne dépasse pas les 30 cm. Le vampire des abysses est entièrement couvert d'organes produisant de la lumière, appelés photophores. L'animal a un grand contrôle sur ces organes, capables de produire des flashs de lumière toutes les fractions de seconde pendant plusieurs minutes pour désorienter les prédateurs. Il module également à volontée l'intensité et la taille des photophores.

Illustration : Hologramme de calamar campire, Nausicaa 2018

Méduse

La méduse bioluminescente aparait également dans un Azur, un hologramme à trois faces.

Cette magnifique Méduse a été apperçue durant la plongée de Dive 4 lors de l'expedition 2016 d'exploration de la fosse des Mariannes. (Deepwater Exploration of the Marianas), le 24 Avril 2016, pendant une exploration de l'endroit appelé communément "Mont Sous-marin Enigmatique" à une profondeur de 3 700 mètres.

Les scientifiques ont identifié cette espèce comme appartenant au genre Cossota. Notez le double jeu de tentacules, courtes et longues, au début de la vidéo, on peut voir que les longues tentacules sont de même taille et étendues vers l'extérieur et que le dôme de la méduse est immobile. Cela suggère un comportement de chasseur embusqué. Dans le dôme, les canaux radiaux en rouge relient des points qui semblent être les gonades en jaune vif.

Courtoisie pour ces images de la Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas

Illustration : Hologramme de méduse, Nausicaa 2018

Schema des dimensions de l'iris 22 pouces

Numériser le vivant

Pour réaliser les hologrammes de ces poissons, nous ne disposions que de brèves images d'archives issus des robots d'exploration des fonds marins. Souvent aperçu de manière fugace à la lumière des projecteurs et à travers les très lourdes coques de verre qui protègent les optiques des caméras de ces submersibles

Ces modélisations on été possible grace à l'aide des services scientifiques de Nausicaa qui ont aussi pour mission de mieux comprendre les océans par une démarche scientifique minutieuse, avec en tête Christine Causse. Des connaissances en provenance d'autres laboratories à travers le Monde, des vidéos et des observations sont venus appuyer et valider la démarche de reproduction

L'objectif des ces modélisation en hologrammes est de donner au public une meilleure représentation, une meilleurs compréhension, d'une zone gigantesque et plein de vie qui couvre la majeure partie de la surface de notre planète, l'Océan.